2019 12 VIDEO 5, D. Desjeux, les quatre contraintes matérielles qui expliquent l’écart entre les intentions et les pratiques

Parmi les quatre contraintes matérielles qui expliquent l’écart entre les intentions de faire quelque chose et les pratiques effectives, les trois premières, la contrainte de prix ou de budget, d’espace ou de temps ne sont pas propres à l’anthropologie. On…

2019 12 VIDEO 5, D. Desjeux, les quatre contraintes matérielles qui expliquent l'écart entre les intentions et les pratiques

Source

0
(0)

Parmi les quatre contraintes matérielles qui expliquent l’écart entre les intentions de faire quelque chose et les pratiques effectives, les trois premières, la contrainte de prix ou de budget, d’espace ou de temps ne sont pas propres à l’anthropologie. On les retrouve notamment en économie, en histoire ou en géographie. Cependant, la quatrième contrainte, celle du système d’objets concrets est plus liée à une tradition anthropologique ancienne, celle de la culture matérielle et des techniques que l’on peut faire remonter à Malinowski au début du XXe siècle, à André Leroi-Gourhan, Robert Cresswell, Pierre Lemonnier, François Sigaut ainsi qu’à Daniel Miller et Jean Pierre Warnier. Il croise le courant de Bruno Latour, Michel Callon et Madeleine Akrich qui font des objets des actants, ce qui les rapproche des traditions animistes “qui n’ont jamais été modernes”. Le système d’objets est surtout analysé ici d’un point de vue pragmatique. Il permet de comprendre ce qui fait qu’une innovation, un changement, une réforme, un nouveau comportement se diffuse ou non à travers des espaces, des systèmes d’objets, d’acteurs et de représentation.
d.desjeux@argonautes.fr

0 / 5. 0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *